A Paris, le monde de la culture manifeste contre des mesures « injustes »

La manifestation a eu lieu à Paris à partir de 12h. Photo : Simon Adolf

Ce mardi 15 décembre, des représentants du monde de la culture se sont rassemblés place de la Bastille. Les manifestants dénoncent une politique sans vision à long terme du gouvernement.

Ils ont le sentiment de s’être fait floués. Mardi, plusieurs milliers d’acteurs du monde de la culture se sont retrouvés sur la place de la Bastille, et dans 15 villes en France, pour critiquer la politique de « yoyo » du gouvernement.

Dans le viseur des manifestants, en particulier, la fermeture des salles de cinéma et de spectacle. Celle-ci qui devait prendre fin aux alentours du 15 décembre, mais le président Macron l’a prorogée d’encore 3 semaines.

Elle devrait ainsi prendre fin le 7 janvier prochain, si la situation sanitaire le permet. « Une succession d’annonces incertaines qui nous place dans l’expectative permanant » dénonce Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT spectacle.

Musique et anxiété

Une décision qui sonne comme une gageure pour Louis, étudiant en école de cinéma de 28 ans. Le jeune homme originaire du sud de la France, souhaite travailler sur les plateaux dès l’année prochaine, comme opérateur caméra. Il est venu sur place pour dire sa colère : « Je suis très anxieux quant à l’avenir. J’ai l’impression que le monde de la culture vit une période très morose« .

Mais tous ceux qui ont fait le déplacement n’ont pas forcément un pied dans le monde de la culture. Agnès, la quarantaine, enseigne l’histoire dans un collège de banlieue :  » le spectacle vivant, le cinéma, ce sont des bulles d’oxygène, ça nous permet de respirer ! » annonce t’elle en soupirant.

La manifestation s’est déroulée au pied de l’Opéra Bastille, fermé depuis le l’annonce du re-confinement, fin octobre dernier. Pour mobiliser les manifestants, une petite fanfare fait le tour de la place, accompagné d’une marionnette géante de Marianne. « Pays sans culture, pays en dictature« , scande la foule. Le message est passé, en dansant.

Simon Adolf

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*