Paris. Plusieurs milliers de manifestants pour la réouverture des restaurants et des hôtels

Environ 5 000 manifestants se sont rassemblés lundi 14 décembre. Crédit : Lucas Larcher

Environ 5 000 personnes ont manifesté, lundi 14 décembre 2020 à Paris, contre la fermeture contrainte des restaurants, bars, hôtels et boîtes de nuit.

«  Bonjour à vous, les non-essentiels ! » Lancée depuis une estrade, l’introduction ironique arrache quelques rires à la foule. Plusieurs milliers de personnes sont rassemblées ce lundi 14 décembre, à Paris. Restaurateurs, hôteliers, musiciens, professionnel de l’événementiel et du mariage… Les corps de métiers encore paralysés par les mesures gouvernementales de lutte contre la pandémie de Covid-19 sont venus de tout le pays, exprimer leur colère et leur détresse.

« Nous sommes la France qui veut travailler ! Qu’on nous laisse faire, plutôt que de nous laisser crever la gueule ouverte ! », clament les manifestants, réunis sur une partie boueuse de l’esplanade des Invalides, à l’appel d’une dizaine d’organisations professionnelles, dont l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) et le Groupement National des Indépendants (GNI).

L’horizon du 20 janvier

Au micro, les discours de représentants professionnels se succèdent. Tous font part de leurs difficultés à payer les factures, à se projeter ou simplement à garder le moral. L’apparition de Philippe Etchebest, célèbre chef cuisinier et animateur de télévision, est saluée à grands cris.

Arcachon, Mérignac… Les manifestants sont venus de toute la France exprimer leur colère. Crédit : Lucas Larcher.

Les restaurants devraient pouvoir rouvrir dès le 20 janvier, si la situation sanitaire le permet. En revanche, aucune date n’a encore été annoncée pour les autres établissements, comme les boîtes de nuit ou les bars.

Actuellement, les entreprises fermées administrativement ont le choix entre une aide mensuelle plafonnée à 10 000 euros et une indemnisation de 20 % du chiffre d’affaires mensuel, limitée à 200 000 euros.

« Ce rassemblement ne suffira pas »

Écran géant, food-trucks, buvettes et musique entraînante : un air de festivité flotte sur le rassemblement. Certains manifestants improvisent des pas de danse dans la foule, le plus souvent avec un verre en main.

S’estimant « mis à nu » par la situation, un manifestant n’a pas hésité à faire tomber le maillot. Crédit : Lucas Larcher.

«  Nous attendions entre 5 000 et 8 000 participants, cette mobilisation est un succès, cela fait chaud au cœur, confie Brice Etienne, vice-président de l’Union des professionnels solidaires de l’événementiel (UPSE). Nous ne nourrissons pas beaucoup d’espoir, ce rassemblement ne suffira pas à nous faire entendre du gouvernement. Il ne faut rien lâcher et continuer à nous battre pour survivre ! »

3 Trackbacks & Pingbacks

  1. Les extras craignent de disparaître - Terrain multimedia
  2. Les « extras » de la restauration événementielle voient rouge -
  3. Sans clients depuis des mois, la filière de la bière s’émousse - Terrain multimedia

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*