Jean-Baptiste Reddé, l’icône des manifestations

Le militant Jean-Baptiste Reddé. Jean-Baptiste Reddé, l'homme aux multiples pancartes, était présent le 19 septembre devant le tribunal de Bobigny.

C’est un habitué des manifestations. Jean-Baptiste Reddé, alias Voltuan, est devenu une icône des mobilisations avec ses pancartes colorées aux slogans courts et percutants. Il était présent le 19 septembre dernier au procès de Jean-Luc Mélenchon et de ses cinq camarades de la France Insoumise.

Il n’est pas le plus bruyant mais c’est pourtant l’homme qu’on remarque. Vêtu de son traditionnel imperméable bleu, Jean-Baptiste Reddé hissait bien haut sa pancarte le 19 septembre dernier. Présent devant le tribunal de Bobigny, celui qui se fait appeler « Voltuan », était aux côtés des militants insoumis venus soutenir Jean-Luc Mélenchon et cinq de ses proches. L’homme politique et ses camarades étaient jugés pour intimidation et rébellion après une perquisition houleuse du siège de la France insoumise (LFI) le 16 octobre 2018.

Depuis 1995, l’ « activiste et poète » Jean-Baptiste Reddé écume les manifestations, à Paris mais aussi à l’étranger. C’est en 2010 qu’il acquiert une certaine notoriété, lorsqu’une photo de lui et de sa pancarte « Ecoutez la colère du peuple » est publiée dans de nombreux journaux. Depuis, les slogans de Voltuan sont régulièrement repris dans la presse nationale et internationale.

Lettres capitales

Ancien professeur d’arts plastiques, Jean-Baptiste Reddé est reconnaissable dans chaque mobilisation grâce à des pancartes au style précis : des slogans écrits en lettres capitales où chaque mot est noir, rouge, bleu ou vert. L’habitué du pavé dit se mobiliser lorsqu’il faut défendre « la justice sociale », « l’environnement » ou la « paix dans le monde ».

En septembre dernier nous l’avons croisé devant le tribunal de Bobigny aux côtés des militants insoumis. Rencontre avec celui qui est devenu une icône des mobilisations parisiennes.

Manon Botticelli et Lara Rinaldi

Leave a comment

Your email address will not be published.


*